Le Conseil suisse des religions (SCR) condamne les attentats meurtriers au nom de la religion et appelle à la solidarité pour la paix et contre la terreur et la violence.

Ces derniers temps, les nouvelles alarmantes concernant des actes de terrorisme et de violence sauvage se multiplient. Après les attentats contre la rédaction de Charlie Hebdo et l’épicerie juive à Paris, pas moins de trois attentats ont secoué la société civile la semaine passée : l’exécution de trois jeunes étudiants musulmans en Caroline du Nord aux Etats-Unis, l’assaut d’un centre culturel et d’une synagogue à Copenhague ainsi que la décapitation de 21 coptes en Lybie par la milice de l’Etat islamique.

Ces trois attentats sont des actes lâches commis soit au nom d’une religion soit contre une religion.

Le Conseil suisse des religions est extrêmement préoccupé par l’augmentation rapide de la terreur et la violence et condamne ces atrocités avec la plus grande fermeté. Il présente ses sincères condoléances aux proches de toutes les victimes. Cependant, le SCR constate que la simple distanciation et condamnation de ses actes de violence atroces ne sont en aucune manière suffisantes. Depuis sa fondation, le SCR s’engage pour la paix et contre la violence. Dans les sociétés démocratiques, les personnes doivent pouvoir vivre leurs valeurs et normes éthiques sans devoir craindre la terreur et la violence. Lors des séances du Conseil, ces sujets sont discutés de façon intense et abondante.

Nous appelons les croyants de toutes les religions et toute personne civilisée à la solidarité, à une coexistence paisible et à une considération différenciée des religions et conceptions du monde.